Comment aider un enfant à parler fluidement

Les suggestions suivantes peuvent aider un enfant qui éprouve des difficultés de fluidité:
  • Prenez du temps à tous les jours pour parler ensemble. Regardez des livres ensemble ou jouez ensemble. Parlez de ce que vous faites.
  • Portez attention à ce que l’enfant dit et non à la manière qu’il le dit.
  • Continuez à le regarder – lorsque vous regardez l’enfant quand il vous parle, vous montrez que vous êtes intéressé à ce qu’il dit et que vous aimez parler avec lui.
  • Évitez de l’interrompre lorsqu’il vous parle.
  • Pour l’aider à parler lentement et calmement, parlez lentement et calmement vous-même.
  • Employez un langage assez simple – si l’enfant essaie d’imiter un langage trop complexe, il risque d’éprouver des difficultés à le faire de façon fluide.
  • Diminuez les contraintes de temps. Les limites de temps ainsi que les horaires surchargés mettent de la pression sur l’enfant de parler rapidement.
  • Lorsque l’enfant démontre plus de difficultés à parler, parlez moins. Lorsque l’enfant est plus fluide, parlez plus.
  • Remplacez les questions directes avec des commentaires qui incitent une réponse. Par exemple, au lieu de demander «Qu’est-ce que tu veux pour ton déjeuner?» vous pouvez dire «Pour le déjeuner, tu peux avoir des céréales ou des toasts.»
  • Modelez les renseignements ou les réponses que vous aimeriez que l’enfant vous donne.
  • Lorsque vous corrigez les erreurs de l’enfant, répétez les phrases du jeune avec les corrections. N’exigez pas que l’enfant répète la phrase corrigée.
Quelques attitudes à éviter:
  • Finir les phrases de l’enfant. Si vous fournissez des mots, vous augmentez le sentiment de l’enfant qu’il n’est pas capable de parler pour lui-même.
  • Faire des commentaires tels que: ralentis, prends de l’air, relaxe. L’enfant a besoin de penser à ce qu’il dit et non à la manière qu’il le dit.
  • Faire semblant de comprendre ce que l’enfant vient de dire.
  • Utiliser le mot «bègue.»
  • Demander à l’enfant de s’exprimer en public.
  • Demander à l’enfant de répondre à des questions imprévues et inattendues, d’expliquer un événement désagréable ou d’expliquer une bêtise.
  • Demander à l’enfant de s’exprimer lorsqu’il est très émotif, surtout lorsqu’il pleur.
  • Critiquer l’enfant pour la non-fluidité ou le récompenser lorsqu’il est fluide.
  • Discuter du problème devant l’enfant.

J’espère que cet article vous a été utile! Si vous avez des inquiétudes concernant ta voix ou la voix de ton enfant, vous êtes prié de communiquer avec un orthophoniste. SpeechWorks offre des services orthophonique au Manitoba, en Ontario, sur l’Ile de Prince Edouard, aux Territoires du nord-ouest, au Yukon et au Nunavut.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *